Montage financier pour rachat de parts sociales

Montage financier pour le rachat de parts sociales ou d’actions: l’importance d’une stratégie adaptée en Belgique

Lorsqu’il s’agit d’un montage financier pour rachat de parts sociales ou d’actions, chaque détail compte. La Belgique, avec son Code des Sociétés et des Associations (CSA), offre des cadres spécifiques.

Sources de financement

Emprunts bancaires, prêts participatifs, fonds propres, assistance financière, réduction de capital, distribution de dividendes en exonération d’impôts ou combinaisons variées, il est essentiel de peser le pour et le contre de chaque option en regard du CSA.

Optimisation fiscale

Exploitez les niches fiscales belges liées au rachat de parts sociales ou d’actions. Assurez-vous de rester conforme tout en maximisant les avantages.

Sécurisation des fonds

Les institutions financières peuvent exiger des garanties, qu’il s’agisse d’hypothèques, de cautions ou d’autres mécanismes évoqués par le CSA.

Évaluation claire

La valeur des parts ou des actions à acquérir oriente le montage financier. Une évaluation précise est donc primordiale.

Prise en considération des associé·e·s

Le montage financier pour le rachat de parts sociales ou d’actions peut influencer les droits des associé·e·s actuel·le·s. Les règles du CSA, comme le droit de préemption, sont alors à respecter scrupuleusement.

 

Nos thématiques pour les particuliers et les entreprises :

Dernières actualités Contactez-nos bureaux